CONTENU





 CONTENU

Une rencontre qui a bouleversé ma vie.

Pour moi cette rencontre a eu lieu un matin du mois d’août il y a quelques années. Il ne neigeait pas plus qu’aujourd’hui !

Vous savez parfois quand on rencontre quelqu’un de super on est assez enthousiasmé. On a tendance à parler de notre nouvel ami constamment. On prend plaisir à apprendre à le, ou la connaître et aussi à lui partager notre vie.

Moi, ce matin d’août 2003 j’ai rencontré quelqu’un de très spécial, quelqu’un d’exceptionnel.

D’ailleurs, j’avais déjà entendu parler de lui. C’était le meilleur ami de mes parents et j’avais également des amis qui le connaissaient.

J’avais tellement entendu parler de lui que j’aurais pu vous raconter sa vie et plein d’anecdotes à son sujet.

Je savais son prénom, le prénom de ses parents, de certains de ses amis ; je connaissais des histoires de son enfance, plus plein de choses qu’il avait faites.

J’avais tellement entendu parler de lui que j’aurais pu faire croire que je le connaissais. Mais en réalité, je ne l’avais jamais rencontré.

Et pendant ce fameux mois d’août, j’ai passé une semaine avec d’autres jeunes dans les Vosges, et eux ils le connaissaient cet ami ; ils l’avaient rencontré ! En fait ils parlaient tout le temps de lui. Ils racontaient comment ça avait changé leurs vies de le rencontrer et on lisait même tous les matins des histoires de sa vie.

J’ai commencé à me dire que cela voudrait la peine de le rencontrer.

Je l’ai cherché pendant la semaine. Mes amis ils le voyaient tous les jours. Moi, j’ai cherché. Je l’ai même appelé en criant, en caricaturant un peu cela donnait quelque chose comme : « Oh oh ?? Est-ce que tu es là ?? Est- ce que tu existes ou ce ne sont que des histoires que l’on lit à ton sujet et mes amis sont un peu fou? Alors si tu es là, viens me voir. Parce que si tu existes vraiment, je veux aussi être ton ami. »

Et vous savez quoi ? Je voyais bien que mes amis le rencontraient régulièrement pendant la semaine cet ami. Mais moi, j’ai continué à le chercher, à batailler même contre des incertitudes et des doute.

Puis finalement, j’ai compris.

En fait, il était là juste à côté de moi tout le temps. Il connaissait ma vie. Il m’avait vu naitre, grandir, aller à l’école, et même faire plein de bêtises au lycée et ma première année de fac.

Il avait été là, et je ne l’avais même pas vu. Ou peut-être qu’en réalité, je vous avoue, je n’avais peut-être pas envie de le voir.

Oui, parce que je savais, d’après ce que j’avais entendu, qu’il disait à ces amis comment vivre. Il donnait des conseils sur la vie, sur ce qui est bien de faire ou sur ce qui n’est pas bien de faire.

Et moi je me disais, « mais pour qui est-ce qu’il se prend pour me donner des leçons. »

Et voilà, ce mois d’août, je l’ai rencontré.

Je ne l’ai pas vu avec mes yeux avec lesquels je vous regarde. Mais je ne sais pas si vous savez, en plus de l’apparence physique l’on a, et que l’on montre aux autres, on a tous un moi, qui lui est plus personnel.

L’apparence elle masque les faiblesses, elle ne laisse pas passer les peurs, les craintes et les questions.

Mais le moi intérieur, il ne se fait pas d’illusion sur soi-même.

C’est ce moi intérieur - les yeux de mon cœur - qui sont ouvert et qui ont enfin vu et compris qui était cet ami. Il a dit : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis »1 et aussi : « Celui vient à moi n’aura plus jamais faim, celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif »2. Vous savez, même si d’apparence j’étais vraiment joyeux dans la vie, en réalité, à l’intérieur, j’étais assoiffé de quelque chose. J’ai vu des gens qui semblaient avoir trouvé la source qui comble cette soif et ces personnes parlaient toujours du même ami.

Ce matin là, je me suis levé plus tôt que d’habitude. Je voulais être sûr de pouvoir passer un temps tranquille à parler avec lui. Je voulais lui dire quelque chose d’important. Je me suis assis sous un arbre, le soleil se levait doucement, et je lui ai demandé pardon.

« Pardon car tu étais là tout près de moi, et je t’ai toujours rejeté. Je ne suis même pas digne d’être appelé ton ami. Je me suis moqué de toi et je n’ai pas écouté tes conseils. Mais ce matin je te demande pardon, de combler ma soif et de me donner la vie que tu offres à tes amis.

Cette rencontre à bouleversé ma vie. J’ai l’assurance que cette amitié m’ouvre les portes de l’éternité avec Dieu.

Et cet ami, c’est Jésus, l’ami de l’humanité. Jésus, il a donné sa vie sur la croix pour sauver ses amis.

Qui sont ses amis ? La Bible nous dit que ce sont tous ceux croient en lui, et qui placent leur confiance en lui pour obtenir le pardon de leurs fautes et la vie véritable. Une vraie Grâce.

Voilà, je voulais vous raconter cette rencontre, et même si je l’ai un peu raconté comme une histoire, c’est vraiment ce qui s’est passé dans ma vie. C’est une occasion de plus pour moi d’être reconnaissant à Dieu d’avoir envoyé son Fils sur la terre pour qu’il devienne mon ami, et notre ami à tous.

Si vous ne l’avez jamais rencontré, comme mes amis l’avaient fait pour moi, je vous encourage à le rechercher. Il est tout près de vous. Demandez-lui simplement d’ouvrir les yeux de votre cœur. J’espère que vous ferez aussi sa rencontre, et que ce sera pour vous le début d’une nouvelle histoire avec Dieu.

-Paul

Paul a finit ses études à Rennes en 2009, il travaille comme professeur d’anglais.

(1) Jean 15:13
(2) Jean 6:35

Comment commencer une relation personnelle avec Dieu ?

J'ai une question…

Partager cette page avec quelqu'un

Drag Handle