~

Comment expérimenter
l'amour de Dieu ?

Pensez-vous que Dieu nous aime ?

Difficile à croire ?
Déjà, y a-t-il dans votre vie une seule personne par qui vous vous sentez vraiment aimés ? Et qu'est-ce qui fait que vous vous sentez aimés de cette personne ? Peut-être est-elle contente de vous voir ; elle vous connaît et vous accepte, vous comprend, vous donne de l'affection. Cet amour sera-t-il durable, constant et fidèle ? L'amour véritable est quelque chose de difficile à trouver sur terre. Pourtant, chacun(e) d'entre nous a un besoin vital d'amour inconditionnel. Sans cet amour, on ne peut s'épanouir et être pleinement humain, pleinement nous-mêmes.

Se peut-il que Dieu nous aime vraiment ? Oui, répondent enthousiastes des personnes comme soeur Emmanuelle ou mère Thérésa et elles le démontrent par le trop plein d'amour qu'elles ont déversé sur les autres. Dieu nous aime d'un amour parfait, inconditionnel. Mais nous, comment pouvons-nous le savoir ? Pouvons-nous expérimenter l'amour de Dieu sans pour autant avoir d'appel spécial sur nos vies ?

Il est vrai que les hommes, les autorités, les chrétiens eux-mêmes ont souvent faussé l'image de Dieu. Mais Il ne nous ressemble pas. La Bible dit que « Dieu est Amour » (1ère épître de l'apôtre Jean ch.4 v.8). Il veut prendre soin de nous : « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos » (Evangile selon Matthieu ch.11 v.28). Il veut nous donner une vie avec un avenir et une espérance.

Dieu t'aime profondément, passionnément, véritablement. Qui que tu sois, quoi que tu aies fait, tel(le) que tu es, Dieu fait "de toi sa plus grand joie" et il a "pour toi des transports d'allégresse" (livre du prophète Sophonie ch. 3 v. 17). Tu es une créature merveilleuse qu'il a voulue, désirée (Psaume 139), pour que tu puisses le connaître, parler avec lui, l'entendre en retour : "or la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ" (Evangile selon Jean ch. 17 v. 3). Par son Esprit, il veut t'aider dans ta vie, te conseiller, te protéger, te consoler, partager tes joies et tes peines. En Jésus, il est venu pour nous : son amour n'est pas théorique. Il veut nous le manifester, pour chacun(e) d'entre nous. L'apôtre Paul dit bien ce que vivent ceux qui expérimentent cette intimité avec Dieu : "Or l'espérance (en la vie éternelle) ne trompe pas car l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné" (Epître aux Romains ch. 5 v. 5).

Comment se fait-il que nous n'expérimentions pas tous cette relation d'amour avec Dieu ?

Si Dieu existe et qu'il s'intéresse à chacun d'entre nous, alors, qu'est-ce qui ne va pas ? Pourquoi seuls certains vivent une relation privilégiée avec Lui ?

La réalité est que souvent nous ne cherchons pas Dieu. Ou nous attendons d'être dans la détresse pour faire appel à lui. En fait, notre attitude d'indifférence vis-à-vis de Dieu, notre volonté de mener notre vie sans lui, correspondent à ce que la Bible appelle le péché. Qu'est-ce que ce mot veut dire ? Le péché, dans la Bible, désigne la présence du mal en nous. Certes, il y a en nous tous le meilleur. Mais il y a aussi le pire en chacun(e) de nous. Qui peut dire que ses pensées sont toujours pures et pleines d'altruisme ? C'est le mal qu'il y a en chacun de nous qui nous blesse et blesse les autres.

Ce que la Bible dit, c'est que le péché nous sépare de Dieu : « tous ont péché et sont privés de la présence glorieuse de Dieu » (Epître de l'apôtre Paul aux Romains ch.3 v.23). Plus : c'est ce mal en nous qui conduit à la mort et nous condamne à être éternellement séparés de Dieu, si nous n'y prenons pas garde.

Dieu nous aime profondément, mais il ne peut tolérer le péché.

Pourquoi ? Parce que Dieu est saint, c'est-à-dire -dans le langage biblique- qu'il est pur, qu'il ne peut cohabiter avec le mal. L'abîme que nous ressentons entre Dieu et nous est ainsi une réalité : notre péché nous empêche de connaître Dieu et d'expérimenter son amour au quotidien : « ce sont vos fautes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu » (livre du prophète Esaïe ch. 59 v.2).

Sommes nous alors condamnés ? Dieu est-il ce juge sévère et austère qui nous abandonne à notre sort et nous punit volontiers, comme parfois nous en avons malheureusement l'image ? Non, heureusement ! Car Dieu nous aime réellement et si intensément qu'il a fait une chose impensable : Pour que nous puissions le rencontrer malgré la présence du péché en nous, il s'est fait homme en Jésus-Christ.

Le sens de la vie de Jésus-Christ

Jésus-Christ se présente comme Dieu qui s'est incarné en homme. Il n'est pas venu proposer une nouvelle religion, mais une relation vivante et libre avec Dieu. Il a manifesté au cours de sa vie terrestre l'amour immense de Dieu pour les hommes : il guérissait tous les malades, communiquait la vie aux gens... Il a aussi démontré cet amour par sa mort.

En effet, Jésus est mort volontairement à la place de chacun d'entre nous, pour que nous n'ayons pas à subir la peine que méritait le péché : « Christ est mort une seule fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de vous amener à Dieu » (1ère épître de l'apôtre Pierre ch.3 v.18).

Jésus est ensuite ressuscité, montrant par là son pouvoir sur le péché et sur la mort. Il apporte ainsi l'espérance d'une vie nouvelle. Ce qu'il a dit et promis, il l'a accompli : il est donc digne de confiance. C'est vraiment lui qui est Dieu car il est plus fort que la mort. Ses contemporains ont écrit : « Ce Jésus, Dieu l'a ressuscité, nous en sommes tous témoins » (livre des Actes ch.2 v.32).

Vivant aujourd'hui, Jésus permet, à tous ceux qui croient en lui et qui demandent pardon à Dieu pour leur péché, d'être en relation avec Dieu : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Evangile de Jean ch.14 v.6).

Au travers de Jésus, Dieu a fait le premier pas vers nous. Il désire en retour que nous lui fassions confiance pour notre vie. Il s'agit d'entrer en relation avec Lui par Jésus-Christ, en l'invitant dans notre vie. C'est le seul moyen de ressentir son amour. Pour tous ceux et celles qui prennent conscience que le péché est en eux et qu'il les sépare de Dieu et des autres ; qui croient au fond d'eux-mêmes que Jésus est véritablement mort pour eux et qu'il est ressuscité pour leur donner la vie ; qui désirent changer de vie et suivre Jésus comme modèle, alors une nouvelle vie démarre. Ils expérimentent la présence de Dieu dans leur vie quotidienne. Par son Esprit, Dieu leur communique son amour, sa consolation, ses conseils, malgré les aléas de l'existence. La vie ici-bas ne sera pas toute rose. Elle restera ce qu'elle est, mais Dieu vivra en eux.

Un choix personnel à faire

Inviter Jésus dans sa vie est une décision qui ne doit pas se prendre à la légère. Elle implique de vivre aussi en conséquence. Mais pour celui ou celle qui le souhaite, cette rencontre est tout à fait possible et simple à entreprendre. Nul besoin de faire mille bonnes choses pour mériter l'amour de Dieu. C'est une grâce, c'est-à-dire un cadeau immérité que Dieu nous fait. Cet amour se reçoit, s'accueille, tout simplement, au travers de la prière. Prier, c'est tout simplement parler à Dieu, comme nous le faisons avec quelqu'un d'autre, avec sincérité et honnêteté.

Vous pouvez faire cette rencontre magnifique. Voici un exemple de prière qui peut-être pourra vous aider. : « Seigneur Jésus, je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dans le monde pour mourir pour moi. Je reconnais que j'ai dirigé jusqu'à présent ma propre vie et qu'ainsi j'ai péché contre toi. Je veux maintenant te recevoir dans ma vie, vivre avec toi et te suivre toujours. Merci de me pardonner mes péchés. Je te remercie d'avoir entendu ma prière et de l'exaucer. Amen (ce qui veut dire : qu'il en soit ainsi) ».

Si vous avez sincèrement demandé à Dieu de venir vivre en vous, votre relation personnelle avec lui a commencé. Vous venez de rencontrer Dieu et il veut vous aider à apprendre à mieux le connaître.

Je viens de dire à Jésus que je lui consacre ma vie (plusieurs suggestions vous sont proposées)…

J’ai une question ou un commentaire…